COVID-19: nos sacs ne sont jamais manipulés en logistique en savoir plus.

Équipement vélo urbain

Pour se mettre au vélotaf ou simplement circuler plus facilement en ville, il faut choisir un équipement adapté. Qu’il s’agisse d’équipement de sécurité ou de confort, il ne faut rien laisser au hasard. En fonction de ses besoins et de son budget, il faudra donner des priorités quant au choix de son équipement vélo urbain. La tenue, le sac à dos vélotaf pour transporter ses affaires, le casque, les vêtements et bien entendu le vélo devront être sélectionnés avec soin.

 

Trouver le bon vélo

Vous souhaitez trouver un vélo urbain pour le vélotaf. C’est un bon début, mais il existe plusieurs modèles. Le bon sera celui qui correspondra à la fois à votre utilisation et à vos capacités physiques.

Vélo polyvalent

Si vous souhaitez un vélo qui résiste à tout ou presque et que vous devez réaliser des trajets assez courts, vous pouvez opter pour un modèle utilitaire ou une « simple » bicyclette. Ce type de vélo est généralement un peu plus lourd que les autres mais présente l’avantage d’avoir un enjambement assez bas.

Vélo de route

Un modèle routier ou sportif sera plus polyvalent. Equipé de plusieurs vitesses, il saura s’adapter à toutes les conditions de route rencontrées en ville. Moins confortable, il permet néanmoins d’avoir plus de vitesse et de parcourir de plus longues distances.

Pour les sportifs

Si vous êtes plutôt sportif et que vous souhaitez un vélo plus design, le « fixie » est fait pour vous. Vélo à pignon fixe, il en existe dans tous les styles. Léger et simple, il vous permettra de réaliser des trajets assez courts, car étant à pignon fixe, vous serez obligé de pédaler en permanence pour avancer.

Vélo pliable

Si vous devez utiliser les transports en commun sur une partie de votre parcours, peut-être serez-vous intéressé par un vélo pliable. Forcément moins performant que les autres modèles, il présente l’avantage non négligeable de tenir beaucoup moins de place une fois replié. Vous pourrez ainsi facilement l’emmener dans le train et effectuer les trajets entre votre domicile et la gare ou entre la gare et votre lieu de travail à vélo.

Assistance électrique

Enfin, si vous faites de longues distances ou que vous avez des doutes sur vos capacité physiques, optez pour une assistance électrique. Chacun des modèles cités peut en être équipé. Cela ne vous empêchera pas de devoir pédaler, néanmoins, cette assistance électrique permet de pratiquer le vélo même lorsque l’on n’est pas sportif. Il faut cependant prendre en compte le fait que les vélos qui sont équipés de ce dispositif sont plus onéreux.

 

Le casque, élément de sécurité indispensable

S’il n’est pas obligatoire (pour les adultes, il l’est pour les enfants jusqu’à 12 ans), le port du casque est tout de même vivement recommandé pour ne pas dire indispensable à la pratique du vélo. C’est la seule chose qui protègera votre tête en cas de choc. Si l’on trouve des casques à tous les prix, à partir d’une vingtaine d’euros, n’hésitez pas à y mettre le prix. Les différences se feront notamment sur les matériaux utilisés et sur la méthode de fabrication du casque.

Un casque robuste…

Les meilleurs casques auront une coque extérieure en polycarbonate ou en ABS au lieu d’être en PVC et pourront être équipés de renforts en carbone. Ils résisteront ainsi mieux aux chocs, mais également au soleil et aux intempéries. La coque interne peut être constituée de différents matériaux comme le kevlar ou le carbone, noyés dans le polystyrène. Elle vient renforcer la structure du casque et améliorer la protection.
Le processus de fabrication va également faire varier la qualité et le prix du casque. Pour un casque classique, l’assemblage des coques intérieure et extérieure est faite en plusieurs étapes à la presse. Une autre technique, appelée « in-mold », permet d’assembler les deux parties en une seule étape. La coque externe est chauffée et coulée directement lors de l’injection du polyester. Cette méthode de fabrication permet d’obtenir un casque beaucoup plus rigide et solide.

… mais un casque confortable

Outre la solidité du casque, le confort est également un élément essentiel. Vous pouvez avoir le meilleur casque, si vous ne le supportez pas et s’il n’est pas confortable, vous risquez rapidement de ne plus le mettre. Lors du choix de votre casque, veillez à ce qu’il soit correctement ventilé et aéré. Cela permet au crâne de respirer et de limiter la transpiration. Les mousses intérieures pour le confort et une molette de réglage, généralement située à l’arrière du casque, vous permettrons de resserrer ou de desserrer la structure interne afin de l’adapter à votre tête.

Des équipements de sécurité supplémentaires

Certains casques proposent des équipements supplémentaires. Une visière peut s’adapter à certains modèles, vous apportant une meilleure protection contre le vent et les insectes. Certains casques sont également équipés de lumières de sécurité intégrées à l’avant ou à l’arrière. Composées de LED, ces éclairages permettent au cycliste d’être beaucoup plus visible pour les autres usagers de la route.
Enfin, il existe des housses de protection contre la pluie pour casque de vélo. Elles s’enfilent sur le casque simplement et empêchent la pluie de pénétrer le casque et de vous mouiller les cheveux.

 

Des vêtements pour être vu par tous les temps

Inutile de croire que vous allez pouvoir aller au travail en portant les vêtements que vous utilisez tous les jours. Il va falloir s’adapter à cette activité, et vous ne porterez certainement pas la même chose en été ou en hiver.

En hiver…

L’hiver, il vous faudra appliquer la règle des trois couches. Pour une première couche isolante, choisissez un sous-vêtement à manches longues en polyester ou en laine. Ajoutez une couche qui conservera la chaleur. Un vêtement en laine polaire par exemple permettra de conserver la chaleur tout en vous laissant libre de vos mouvements. Enfin, optez pour une veste ou un blouson respirant et imperméable. N’oubliez pas de protéger les extrémités. Prévoyez des gants, un bonnet ou une cagoule, de bonnes chaussettes ainsi que des chaussures imperméables et adaptées à la pratique du vélo.

En été…

En été, vous pouvez porter des vêtements plus légers. N’oubliez pas cependant que même en été, vous n’êtes pas à l’abri d’un averse de pluie. Prévoyez un sur-pantalon et des sur-chaussures imperméables que vous pourrez revêtir rapidement.
Quelle que soit la saison, ne négligez jamais la sécurité. Les vêtements que vous portez au-dessus des autres doivent être équipés de bandes réfléchissantes ou tout au moins pouvoir être vus de loin. Il existe également des vêtements équipés de renforts, au niveau des articulations et du dos notamment, qui vous protègeront en cas de chute ou de choc.

 

Un sac à dos Karkoa

Dernier équipement indispensable pour le vélotaf : le sac de transport.
Vous allez devoir non seulement transporter vos affaires de travail mais également des vêtements de rechange. Inutile d’espérer pouvoir travailler avec des vêtements mouillés ou humides, que vous ayez traversé la ville sous la pluie ou que vous ayez transpiré à cause de la chaleur.
Il existe plusieurs solutions pour transporter ses affaires, les plus courantes étant le panier, les sacoches et le sac à dos. Le panier et les sacoches nécessitant généralement l’installation d’un système de fixation sur le vélo, le sac à dos reste sans aucun doute la solution la plus simple et la moins coûteuse.

Choisir la bonne capacité

Bien choisir son sac à dos est très important. Il doit avoir une capacité suffisante pour vous permettre de transporter en toute sécurité tout ce dont vous avez besoin tout en restant confortable. Inutile d’avoir un grand sac pour que vous le chargiez trop. Il risquerait de vous déséquilibrer durant vos trajet et vous causer des maux de dos par la suite.

Un sac à dos pratique et confortable

L’idéal est un sac à dos équipé de compartiments et de poches multiples. Un compartiment matelassé pour un ordinateur portable et des dossiers et un autre pour les vêtements de rechange, c’est le minimum. Un compartiment dédié destiné à accueillir une paire de chaussures est un plus indéniable. De nombreuses poches intérieures et extérieures viennent compléter le tout. Vous pouvez ainsi organiser les affaires que vous transportez et garder sous la main ce dont vous avez besoin, téléphone ou clés par exemple. Des bretelles matelassées et un dos renforcé apportent un confort supplémentaire pour une utilisation durant vos trajets vélotaf. Les sacs à dos Karkoa proposent tout cela, et notamment les modèles Smartbag (25 ou 40) et Nomad qui sont particulièrement bien adaptés pour le vélotaf.
Une housse de protection pluie permet également de mettre votre sac et son contenu à l’abri des intempéries.

 

Nos autres guides autour du sac à dos vélotaf:

- Vélotaf : sac à dos ou panier ?

- Quel sac à dos pour velotaf ?

- Choisir son Sac à dos vélo urbain femme

- Choisir son Sac à dos vélo urbain homme

- Protection pluie vélo urbain