Syndrome de l'essuie-glace vélo : Que faire ? Traitement du syndrome de l'essuie

Publié le : 18/01/2021 15:03:42
Catégories : Le saviez-vous?

Syndrome de l'essuie-glace vélo : Que faire ? Traitement du syndrome de l'essuie

Tous les cyclistes (et tous ceux qui sont un jour monté sur un vélo plus généralement) connaissent bien les risques de blessures dues aux chutes. Il est pourtant une blessure, appelée « syndrome de l'essuie-glace » ou plus scientifiquement « syndrome de la bandelette ilio-tibiale », qui est moins connue, et pourtant très répandue chez les cyclistes.

Le syndrome de l'essuie-glace, s'il peut être grave, n'est pas une fatalité. Il est possible de le traiter, à condition de ne pas le sous-estimer.

 

Qu'est-ce que le syndrome de l'essuie-glace ?

Pour bien comprendre ce qu'est le syndrome de l'essuie-glace, commençons par un petit rappel de biologie et de biomécanique. Les muscles sont reliés aux os par des tendons. Ainsi, lorsqu'un muscle est sollicité, il entraîne un mouvement des os auxquels il est rattaché par les tendons. Lorsque le muscle se contracte, il tire sur le tendon, qui tire à son tour sur l'os. Les tendons permettent donc le mouvement. Il est également important de ne pas confondre tendon et ligament. Un ligament relie deux os pour assurer le maintien et la stabilité de l'articulation.

Il existe sur la face externe de la cuisse un muscle nommé « tenseur du fascia lata ». Il part de l'os de la hanche et descend jusqu'au tibia auquel il est rattaché. Il longe donc toute la cuisse et le genou. Le tendon reliant les os à ce muscle s'appelle la bandelette ilio-tibiale.

Lorsque l'on plie le genou lorsque l'on marche, que l'on coure ou que l'on pédale, ce muscle et son tendon effectuent un mouvement d'avant en arrière. C'est ce que l'on appelle le mouvement d'essuie-glace. Ce mouvement répété peut entraîner un frottement du tendon sur l'os du fémur. Ce frottement répété va à son tour entraîner une inflammation du tendon et une douleur plus ou moins vive.

 

Quelles sont les causes du syndrome de l'essuie-glace chez le cycliste ?

De multiples causes peuvent être à l'origine de l'apparition du syndrome de l'essuie-glace chez le cycliste. Un entraînement trop intensif, un déséquilibre postural et musculaire lié à une mauvaise position sur le vélo, des cale pieds ou une selle mal réglés ou encore un mauvais mouvement peuvent causer ce syndrome.

Toutes ces causes peuvent être à l'origine d'un frottement anormal du tendon sur le fémur et de son inflammation. Il est important de prendre cette blessure au sérieux, parce que s'en est une. Si vous n'y prêtez pas attention, elle ne pourra que s'aggraver au fil du temps avec des conséquences pouvant aller jusqu'à l'arrêt complet de la pratique du cyclisme.

syndrome de l'essuie glace traitement

 

Quel traitement du syndrome de l'essuie-glace lié au vélo ?

La première chose à faire sans attendre, dès l'apparition des symptômes, est de se mettre au repos. Il faudra ensuite consulter un médecin afin d'établir un diagnostic. Mieux vaut s'arrêter que de prendre le risque d'une aggravation. Il est important de comprendre que si vous ne vous arrêtez pas dès l'apparition des premières douleurs, vous risquez de devoir suspendre de toute façon vos entraînements et supporter la douleur durant plusieurs mois.

 

Première phase

L'utilisation d'une poche de glace (jamais en contact direct avec la peau) va permettre de diminuer l'inflammation et la douleur dans un premier temps. La sensation de brûlure associée au syndrome de l'essuie-glace peut être atténuée grâce à un massage et à l'application d'une pommade anti-inflammatoire, que l'on peut facilement se procurer en pharmacie. Des étirements peuvent également participer à la diminution de la douleur.

En fonction de l'état d'avancement du syndrome et des causes identifiées, il pourra être prescrit des séances de kinésithérapie afin notamment de vous aider corriger la position à l'origine du problème par exemple.

Après une bonne semaine de repos, il est possible de reprendre une activité physique, en évitant impérativement la course à pieds et le cyclisme. La natation est idéale comme activité. Cela permet de renforcer le genou et d'entretenir la cardio, tout en évitant les chocs et les tensions sur les genoux.

 

Deuxième phase

Lorsque les symptômes ont disparu et que le repos a fait son effet, il est temps de renforcer sa musculature afin de prévenir la réapparition du syndrome de l'essuie-glace.

Afin de ne pas faire d'erreur, l'idéal est tout de même de travailler avec un kinésithérapeute. L'objectif est de renforcer les muscles des jambes, et notamment les moyens fessiers, les ischios-jambiers et les quadriceps. Pour cela, vous pouvez utiliser des exercices simples comme les fentes ou les squats.

 

Troisième phase : une reprise progressive

A l'issue de ces deux phases de réparation et de préparation, vous pourrez reprendre très progressivement le cyclisme. Faites des sorties relativement courtes dans un premier temps, et pas intensives. Roulez comme pour travailler l'endurance et sur du plat de préférence. Il est important de ne pas forcer et de surveiller toute réapparition de la douleur.

 

Choisir le bon sac de sport pour vous accompagner

Pour vos entraînements, il est important de bien choisir votre sac de sport. Les sacs à dos vélo Karkoa sont particulièrement pratiques lorsque vous vous déplacez à vélo. Leurs multiples compartiments vous permettent de ranger vos affaires comme bon vous semble. Vous pourrez ainsi transporter vos équipements de sport séparément de vos affaires de toilette ou de vos affaires de travail dans des compartiments ou dans des poches séparés. Un couvre sac étanche pourra également mettre l'ensemble des vos affaires à l'abri de l'humidité et de la poussière.

syndrome de l'essuie glace vélo

Articles en relation

Partager ce contenu

Tout savoir sur le sac de sport femme

Pour profiter au maximum de son sac de sport femme ou mixte, il faut d'abord bien le choisir. Ensuite, il faut savoir quoi mettre dans son sac pour la salle de sport et comment bien organiser ses chaussures et vêtements de rechange à l'intérieur. Apprenez à personnaliser votre sac à dos ou à bandoulière et vous serez alors prête à porter votre sac tel un accessoire de mode, avant de le ranger dans votre armoire. Enfin, découvrez toutes les tendances du sac à dos sport: du petit sac de sport gym au sac de luxe en peau de vache, en passant par les choix de sacs de marque et le sac à dos rose, vous saurez tout pour rester tendance grâce à votre sac de sport.

Tout savoir sur le sac de sport homme

Vous voulez acheter un sac de sport homme mais vous êtes un peu perdu parmi toutes les marques de sac ? Commencez par définir vos besoins pour choisir le sac de sport qui vous correspondra pleinement. Devez-vous prendre l'avion avec votre sac de sport? Vous faut-il un sac pour le sport et le travail? Avez-vous besoin d'un sac avec des compartiments multiples? Ou d'un grand sac à dos pour faire de la rando? Ensuite, suivez nos guides pour savoir quoi mettre dans votre sac de sport et surtout comment l'entretenirdésodoriser et laver votre sac de sport homme vous permettra d'en profiter plus longtemps.

Tout savoir sur le sac de sport Natation

Que vous soyez un nageur professionnel ou que vous aimiez profiter de la piscine de manière occasionnelle, découvrez nos guides pour savoir comment choisir son sac de natation parmi les marques de sacs de sport piscine et que mettre dans votre sac de natation et dans le sac piscine maternelle ou sac piscine GS CP de vos enfants en cycle natation à l'école...

Tout savoir sur le sac à dos vélo urbain

Adepte du vélotaf ? Vous devez avoir un équipement vélo urbain adapté à vos trajets en deux roues. Vous hésitez entre un sac à dos, un panier vélo ou des sacoches? Sachez que choisir un sac à dos vélotaf est sans doute la meilleure solution pour ranger votre ordinateur. Il existe des modèles compartimentés de sac à dos vélo urbain homme et des modèles chics de sac à dos vélo urbain femme. Enfin, une housse de protection contre la pluie en vélo urbain est également un indispensable!